Protection travailleur isolé

Protection du travailleur isolé : les nouvelles solutions innovantes

Dans un contexte sans cesse croissant de bien-être au travail, la protection du travailleur isolé (PTI) est un enjeu quotidien pour les entreprises qui les emploie. Le travailleur isolé revêt différentes casquettes : il peut s’agir de l’ouvrier de chantier, du peintre en bâtiment en haut de son échafaudage, du jardinier municipal, du veilleur de nuit ou encore de l’agent de sécurité. Cet Homme est souvent confronté à la solitude et à l’isolement induit par son travail. C’est pour cela que des dispositifs ont été créé pour lui apporter sécurité et sérénité dans ses tâches quotidiennes : le Dispositif de Protection des Travailleurs Isolés (DATI).

Travailleur isolé, peintre

Dispositif homme mort

L’appellation PTI est un abus de langage, ces dispositifs permettant le secours d’un individu plutôt que sa protection directe. Elle l’est d’autant plus quand on parle du dispositif homme mort (qui fait froid dans le dos !). Le système va analyser à la fois les données liées à un perte de verticalité spontanée, une absence de mouvement ou la constatation d’une activité anormale. Une fois la chute détectée et avérée, les services de sécurité compétents vont pouvoir intervenir et aider la victime.

Ce dispositif de sécurité est énormément utilisé dans les industries en plus des règles d’Hygiènes de de Sécurité en vigueur. Son problème réside dans le fait qu’il ne vas pas permettre d’alerter soi même les secours.

Fort heureusement il existe plusieurs autres dispositifs qui ont chacun leur usage.

DATI et compagnie

Les DATI permettent le déclenchement de l’alarme de deux façons différentes : volontairement ou automatiquement.
On peut déclencher volontairement l’alarme grâce à un bouton poussoir ou par des systèmes d’arrachement (jack ou fusible). Il peut aussi s’agir d’un bouton d’alerte dans le téléphone pti pour appeler directement les secours.
Le déclenchement automatique se fait quant à lui suite à une perte de verticalité, une absence de mobilité, une perte de réseau, une batterie faible ou suite à un délai sans exécution d’une tâche précise.

Ces deux types de déclenchement permettent donc à ses utilisateurs de pouvoir rentrer en contact avec les secours quand ils veulent ou suite à une perte de connaissance.

Ces dispositifs se basent sur les réseaux GSM et radio pour fonctionner.
Le réseau GSM permet une émission des alarmes à grande échelle, les infrastructures de communication étant déjà existantes (antennes des opérateurs téléphoniques). Cependant, pour pouvoir utiliser leurs relais,  il faut posséder un abonnement chez un opérateur, et l’emploi des SMS pour envoyer des alertes peut être confronté à une saturation du réseau. Il faut aussi que ce réseau couvre 100% de la France pour une utilisation optimale du système.

Le réseau radio privé va quant à lui être utilisé en local via les fréquences radios courtes. Il nécessite l’utilisation d’au minimum 2 fréquences pour qu’alarmes et télécommunications ne se percutent pas.

Intégrer un DATI dans une équipe de travail n’est pas forcément bien perçu par l’ensemble des collaborateurs. C’est pour cela qu’il faut bien choisir son dispositif et expliquer son utilité. Si ce n’est pas correctement fait, les fausses alarmes pourraient se déclencher trop souvent et les personnes concernées par cet outil pourraient perdent confiance dans le dispositif et avoir la tentation de ne pas l’allumer. Ce qui est forcément contre-productif.

Vigéo : un dispositif de sécurité innovant

Vigéo permet de couvrir un très vaste éventail de cas de protection du travailleur isolé.

En effet, c’est une application livrée avec un téléphone et un bracelet d’appel des secours. Il fonctionne donc via le réseau GSM et la carte SIM dont il est équipé est multi-opérateur : permet d’être toujours couvert. Vigéo permet de détecter automatiquement les chutes avec envoi de message à notre centrale d’appel interne. Derrière le télé opérateur va déclencher le départ des secours et ce au maximum 3 minutes après l’activation du signal. Vigéo c’est aussi un bracelet d’appel. Une simple pression sur celui-ci permet d’avertir ses collaborateur et d’appeler la centrale téléphonique qui enregistrera tout ce qui se passe en direct.

La détection automatiquement des chutes va alors permettre de couvrir différents cas de figure :

  • le travailleur isolé qui fait un malaise sur un chantier,
  • le jardinier municipal qui tombe dans un fossé.

Le bracelet d’alerte des secours (et l’enregistrement en direct) va prêter main forte aux :

  • vigiles qui fait ses rondes de nuit,
  • gardiens de sécurité,
  • travailleurs sociaux face à des cas de figure complexes.

Le DATI est donc l’allié du travailleur isolé, quelque soit son profil. Une relation de confiance doit se construire entre l’homme et le dispositif pour qu’il pense à l’allumer systématiquement. Il existe beaucoup de produits sur le marché, mais chacun a sa faille : perte de signal GSM, absence de déclencheur, envoi de SMS incertain, incapacité d’enregistrement en direct. Vigéo est la solution qui répond à toutes ces problématiques.

Commander votre DATI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *