Géonomie à VivaTech

Compte rendu VivaTech x Géonomie

Le fameux rendez-vous des startups, exécutifs, investisseurs, étudiants et universitaires a eu lieu du 24 au 26 Mai 2018 à Paris, Porte de Versailles. La team Géonomie était présente et vous fait un petit état des lieux des événements.

Au programme ouverture de ce salon en grandes pompes par Emmanuel Macron le matin, puis l’après-midi, intervention de Marc Zuckerberg, le « big boss » de Facebook (d’ailleurs, vous êtes abonnés à notre page ?). Si nous avons eu le temps d’y assister ? La réponse est non ! Non pas que cela ne nous intéressait pas, mais voyons plutôt la composition et le gigantisme de ce qu’est Vivatech :

Divisée en îlots, la surface de 51 000 m² a accueilli pas moins de 9000 exposants, plus de 100 000 visiteurs et 300 speakers. Géonomie a eu l’honneur de faire partie de cette aventure au sein du « lab » de la Région Centre-Val de Loire , sous la bannière « GovTech » (numérique au service des citoyens). Notre « lab » était constitué d’une quarantaine de startups provenant des métropoles de Tours et d’Orléans, des agglomérations de Blois, Châteauroux ou encore Bourges, dans l’idée de traiter aussi de sujets sur la mobilité que sur la santé, le tourisme (Histovery), les activités de plein air (Yakaygo) ou encore l’environnement (Aquasys). La FrenchTech Loire Valley y était évidemment bien présente, avec l’IndustryLab qui a su être « tracteur » sur ces trois journées intenses : Simulateur de conduite, réalité virtuelle, impression 3D …

Nous partagions notre corner axé sur la mobilité avec 3 autres exposants, Géovélo (l’appli pour guider les cyclistes), Map Lab (Mesurer la mobilité pour prendre des décisions) et Nextérité.

Ce salon a clairement été l’opportunité pour nous de rencontrer et d’échanger avec énormément d’acteurs de la mobilité. Les deux produits que nous avons présentés, à savoir Vigéo (détection des chute et alerte des secours) et Eskelias (application de guidage basée sur la cartographie) ont chacun attiré nombre de professionnels/visiteurs tout au long de ces 3 jours.

Ainsi, nous avons aussi bien pu présenter Géonomie et ce qui en fait sa richesse à des exécutifs de Sodexo, Thales, Orange, la RATP ou encore la SNCF, des startups comme Airteam, KSH, des investisseurs, Business Angels et fonds, sans oublier des journalistes (avec un petit interview d’Antoine par RTL Futur).

S’il y a eu d’autres surprises lors de ce salon, c’est le fait d’être nommés dans le guide « Génération FrenchTech 2018« , Partis d’une première base de 9.8 millions d’entreprises, le guide se veut sélectif. Cette publication est rendue possible par la mobilisation d’acteurs engagés en faveur de l’innovation : Business France, GRDF, KPMG, Les Mousquetaires, MAIF, Microsoft France, Nextdoor et SNCF Réseau.

« Le temps de la mise en avant tous azimuts des startups est fini. Les acteurs de l’écosystème – grands groupes, investisseurs, business developers… – ont  besoin d’identifier précisément et facilement les startups qui les intéressent. Avec Génération French Tech, c’est désormais possible », assure Cyril Garnier, directeur général de SNCF Développement.

Combiné à la visibilité de l’événement, ce fut pour nous une news au top !

Mais VivaTech ce n’est pas seulement défendre ses couleurs, c’est aussi explorer et découvrir tout un écosystème résolument penché vers l’innovation et la création. Exosquelettes, robots doués d’intelligence artificielle, réalité virtuelle, voiture volante : voilà autant d’innovations qui jonchaient les couloirs du fameux Pavillon 1 du parc des Expo devant nos yeux émerveillés.

Airbus envoie du lourd avec sa voiture volante (on a tous envie de la piloter au moment même où notre regard se pose sur elle). Développée en partenariat avec le constructeur auto Audi, la Pop.Up se compose de deux partie : la voiture, autonome, et une sorte de méga drone qui se connecte sur son toit. Très sympa.

Le cybermouton, petit robot autonome dont l’objectif est de remplacer le glyphosate. Plutôt pertinent : fonctionnant comme un troupeau, les robots à la toise solaire vont défricher les étendues d’herbes et travailler en coopération sur les grosses zone d’herbe. Le « berger » surveille le tout à distance. Il fallait y penser !

L’exosquelette à l’orée du cyborg : Wandercraft a créé un exosquelette dont le but est de redonner de l’autonomie à la marche aux personnes en fauteuil roulant. Par extension, certains entrepreneurs imaginent déjà l’utilisation d’exosquelette pour des tâches de manutention ou de sécurité.

Plutôt pratique, le Sea Bubble, sorte de décapotable sans roues puisqu’à vocation fluviale, est un taxi parisien volant sur l’eau. De quoi traverser la capitale sans se soucier des bouchons ! Le tout propulsé à l’énergie électrique.

Enfin, l’Histopad (développe par Histovery et présenté sur l’îlot du Centre Val de Loire) permet de changer le décor dans lequel on est grâce à la réalité augmentée. À travers une tablette, on se plonge dans les décors d’autrefois au cours de visite de châteaux par exemple. Parfait pour se projeter dans la vie d’antan.

Voici une immersion rapide dans le dédale de Viva Technology édition 2018 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *